Skip to main content

Déficience cognitive, santé mentale et transports

Vers une accessibilité pour tous

Les déficiences cognitives touchent une population de plus en plus nombreuse. Le terme “déficiences cognitives” recouvre tout un ensemble de problèmes dont les causes peuvent être très variées, depuis l’autisme ou la démence sénile jusqu’à l’accident cardiaque. Les problèmes de santé mentale ont également un impact sur une part importante de la population et toucheront une personne sur quatre à un moment ou à un autre.

Pour les personnes atteintes de déficiences cognitives ou touchées par un problème de santé mentale, l’utilisation des transports publics peut être une expérience difficile et traumatisante, voire carrément impossible.

Si l’on fait beaucoup pour améliorer les véhicules et les infrastructures afin de répondre aux besoins des personnes atteintes de déficiences physiques ou sensorielles, les problèmes de la déficience cognitive et de la santé mentale sont en revanche largement négligés. Or, les personnes qui manquent actuellement de la confiance ou de la compréhension nécessaires pour effectuer leurs déplacements constituent un segment inexploité non négligeable du marché des transports.

Ces dernières années, un nombre limité de travaux approfondis de recherche a été mené pour mieux comprendre ces problèmes et proposer des solutions aux difficultés de transport que rencontrent les personnes atteintes de déficiences cognitives ou de problèmes de santé mentale.

Les solutions possibles sont souvent simples et peu coûteuses, et l’application des principes du “design” universel peut également être bénéfique pour l’ensemble des voyageurs.

C’est ainsi que l’utilisation des transports publics peut être grandement facilitée pour les usagers si l’on dispense aux personnels des services de transport une formation adaptée et qu’on aide les personnes atteintes de déficiences cognitives ou de problèmes de santé mentale à se familiariser avec le système ©FIT, 2009 de transport, pour qu’elles puissent prendre ou reprendre confiance en leur capacité de l’utiliser.

L’information revêt également une importance primordiale et la présentation classique des horaires et des autres renseignements relatifs aux transports doit être réexaminée. Il est également essentiel de présenter l’information sous forme sonore et visuelle, et d’utiliser une signalétique simple et sans équivoque. Les caractéristiques d’aménagement physique et la présence de personnel peuvent également aider les voyageurs à prendre confiance.

Le présent rapport a pour but d’aider ceux qui planifient, conçoivent et exploitent les systèmes et infrastructures de transport à comprendre les problèmes qui touchent cette part importante de la population que constituent les gens atteints de déficiences cognitives ou souffrant d’un problême de santé mentale et à trouver ainsi des solutions pratiques pour améliorer les services et les installations qu’ils fournissent à l’ensemble des voyageurs.