Skip to main content

Gestion du patrimoine d'infrastructure dans le secteur routier

Dans la plupart des pays de l’OCDE, le réseau routier constitue l’un des éléments les plus
importants du patrimoine public et il est, pour sa plus large part, propriété publique. Les
administrations des routes ont la charge d’entretenir, d’exploiter, d’aménager, de remplacer et de
préserver ce patrimoine tout en assurant une gestion soigneuse des ressources budgétaires et
humaines limitées nécessaires pour remplir ces objectifs. Tout ceci se passe sous l’oeil attentif du
public qui paye pour le réseau routier, en est un utilisateur régulier et a des attentes croissantes
relatives aux niveaux de service, en termes de sécurité, de fiabilité, d’impact sur l’environnement et
de confort.
La gestion du patrimoine d’infrastructure dans son application au secteur routier représente « un
processus systématique d’entretien, de mise à niveau et d’exploitation du patrimoine physique, en
combinant des principes techniques avec des pratiques de gestion solides et des théories
économiques, et en fournissant des outils pour faciliter une approche plus organisée et plus souple du
processus de prise des décisions nécessaires pour répondre aux attentes du public ».
Les gouvernements insistent de plus en plus auprès des administrations des routes pour qu’elles
améliorent l’efficacité et la responsabilité des décisions relatives à la gestion du réseau routier. De fait,
dans de nombreux pays, les administrations des routes au niveau local se trouvent confrontées à des
contraintes formelles de transparence et de communication de l’information quant à la manière dont
elles gèrent leur patrimoine d’infrastructure. Les systèmes de gestion du patrimoine d’infrastructure
ouvrent des perspectives d’amélioration significative de la gestion du réseau routier. Le présent
rapport passe en revue les systèmes de gestion du patrimoine d’infrastructure appliqués au secteur
routier ainsi que les réponses à un questionnaire administré aux pays représentés au sein d’un Groupe
de travail sur les systèmes de gestion du patrimoine d’infrastructure.
Domaines : Aspects économiques et administration ; entretien ;